Si vous souhaitez commencer à investir en bourse mais que vous n’y connaissez pas grand-chose, cet article est fait pour vous. Nous allons passer en revue toutes les règles de base afin que vous puissiez à la fin de sa lecture connaître toutes les spécificités d’un investissement boursier, comment ouvrir un compte et le gérer. Vous découvrirez également comment nous choisissons nos actions.

Avant de débuter, nous souhaitons vous mettre en garde sur ce type d’investissement qui peut représenter un risque important et une perte en capital. Pour investir en bourse vous ne devez ni faire confiance à votre instinct, ni à votre banquier, mais vous former. Nous ne vous donnerons également pas de conseils d’achat ni de vente. Non seulement parce que cela est interdit par l’autorité des marchés financiers pour un blog comme le nôtre, mais également parce que chacun doit être maître de ses choix, selon ses connaissances et ses projets. Un investisseur court terme ou long terme ne sera pas intéressé par les mêmes actions. 

Ceci étant dit, nous pouvons commencer. 🙂

🤔  Comment ça fonctionne ?

La bourse est un marché virtuel d’échange de capitaux. On peut y acheter et vendre des actions d’une société, des obligations d’état ou des produits dérivés. Ouvert de 9h à 17h30, la bourse de Paris, appelé maintenant Euronext Paris vous permet d’échanger des titres auprès d’autres investisseurs et sociétés. 

Une action est une partie de la propriété d’une entreprise. Chaque action vous offre des droits dont notamment le droit de vote aux assemblées générales. Une action permet également trois rémunérations potentielles : la hausse du cours de l’action, le versement d’un dividende (qui est une partie du bénéfice de la société, donc plus la société est rentable, plus elle sera importante), la distribution d’action gratuite. 

Les obligations d’état est un titre de créance. En quelque sorte vous participez au financement de l’endettement d’un état, et en contrepartie vous recevez des intérêts fixés ou non à l’avance. 

Les produits dérivés sont représentés par les trackers dit ETF, warrants, turbos, et bien d’autres encore. Ce sont des produits boursiers complexes qui demandent une expertise toute particulière. La plupart sont à effet de levier, ce qui veut dire que le cours du titre est mécaniquement multiplié jusqu’à 20x son cours réel. Les produits dérivés permettent également de parier sur la chute du cours d’une action ou d’un marché. Beaucoup trop dangereux et surtout immoral pour notre cas.

Il est également possible d’y acheter des matières premières (or, pétrole, autres métaux, …) et des devises.

Concrètement, l’investissement boursier n’est plus réservé qu’aux élites. L’image des salles de bourse avec les cols blancs au téléphone en sueur et criant sans cesse n’existe presque plus, puisque tous les grands marchés sont maintenant délocalisés, et les grands traders indépendants. Tout particulier a maintenant la possibilité d’acheter d’investir sur les marchés très simplement.

💹  Comment faire pour acheter des actions ?

Afin de posséder des titres, vous devrez ouvrir soit un Plan d’épargne en actions (PEA), ou un Compte-titre ordinaire (CTO). Quelle est la différence entre les deux ?

Le PEA (Plan d’Epargne en Actions) est limité à 150.000 euros de versement, mais propose de nombreux avantages fiscaux concernant vos gains. Vous ne payez aucun impôt tant que votre compte est encore ouvert, ceux-ci se calculent à sa fermeture. Avant 5 ans de possession vous devrez payer 12,8% d’impôts sur votre plus-value uniquement ainsi que les prélèvements sociaux (17,2% à l’heure où nous écrivons ces lignes), après 5 ans vous ne paierez que les prélèvements sociaux.

Attention, tout retrait avant 5 ans de possession entraîne la clôture définitive de votre PEA. C’est le livret que nous avons privilégié. Vraiment simple à utiliser et avantageux fiscalement, c’est un idéal pour nos investissements long terme. 

Le CTO (Compte-Titres Ordinaire) n’a pas de limite de versement, c’est un compte où l’argent n’est pas bloqué. Vous pouvez à tout moment le récupérer. Admettons que vous vendez quelques actions et avez gagné 1000€, vous pourrez immédiatement les récupérer sur votre compte courant avec votre CTO, ce qui n’est pas le cas pour votre PEA. Cependant, il faut compter un impôt important sur vos plus-value 12,8% + 17,2% de prélèvements sociaux, et 30% de forfait sur les dividendes. C’est un placement à privilégier en cas de PEA plein ou d’un investissement court terme. 

Il existe également un troisième livret d’épargne en action, le PEA-PME qui est complémentaire du PEA est peut être une bonne alternative dès que la limite de versement du PEA a été atteint. Il bénéficie des mêmes niches fiscales que le PEA, mais l’investissement est limité uniquement aux petites et moyennes entreprises. 

Les banques en ligne sont clairement les plus avantageuses. Ne faites pas confiance à votre banquier traditionnel, les frais sont monstrueux dans ces banques-là, et surtout ne vous permettent pas d’être réactif afin de passer vous-même vos ordres rapidement. L’ouverture dans une banque en ligne se fait assez rapidement. Pour un PEA, une banque en ligne comme Fortuneo fera l’affaire. L’interface est claire et rapide et les frais minimes. Pas de frais de garde, pas de frais d’inactivité et les ordres sont facturés à partir de 1,95€, l’un des moins chers du marché ! 

Voici le code promo de l’un de nos membres 12595871 qui vous permettra de recevoir directement 110€ sur votre compte ! (nous renouvelons les codes promos tous les mois, envoyez-nous le vôtre à redaction@gagnezdelargent.fr !)

📈  Comment est fixé le cours d’une action ?

Le cours d’un titre est fixé selon le principe de l’offre et de la demande. Tous les ordres d’achat et de vente sont regroupés dans ce que l’on appelle le carnet d’ordre. Il s’agit d’une information publique et visible pour tous les titres. Afin que ce soit plus clair voici un exemple avec l’action Airbus au 23 avril 2019 à 15h25.

Sur cette vue, vous retrouvez le cours au moment de la photo soit 54,1€ avec une différence de +1,06% par rapport au cours de la veille. La courbe représente le prix de l’action au fil de la journée. Et vous trouverez en bas le carnet d’ordre. A gauche en vert, tous les ordres passés à l’achat avec un niveau de cours souhaité, et de l’autre côté à droite en rouge tous les ordres de ventes. Concrètement sur cet exemple, sur la première ligne, il y a 929 actions à l’achat à 54,09€ et 192 à la vente à 54,13€. Dès que l’ordre de vente le plus proche du cours actuel trouve un acheteur, le cours de l’action devient le cours de l’action. La pression vendeuse ou acheteuse, soit le nombre total d’actions demandés à l’achat ou proposés à la vente constituent également une force important sur le cours et son prix. C’est de cette façon, très simple, qu’est fixé le cours d’une action. 

💡 Comment choisir ses actions ?

Choisir ses actions vous procurera autant de joie que de crainte. Acheter une action est toujours un moment important dans la vie d’un investisseur que nous aimons tout particulièrement. Nous prenons beaucoup de temps pour cela, et nous vous partageons notre méthode. 

La première chose que nous faisons, c’est regarder le bilan financier de l’entreprise qui nous intéresse. C’est ce qui s’appelle l’analyse fondamentale, elle est la seule analyse pertinente à nos yeux car elle repose sur du concret. Nous nous arrêtons sur ces chiffres-là pour lesquels nous avons des objectifs. Si l’entreprise ne respecte pas nos critères, nous n’investissons pas. Voici ce qui doit retenir notre attention :

– EBITDA (qui correspond aux bénéfices avant impôts), doit être croissant d’année en année

– BNA (bénéfice net par action), doit également augmenté d’une année sur l’autre et être si possible supérieur à 3

– PER (Price Earning Ratio, correspond à la valeur de l’entreprise divisé par ses profits, plus le PER est élevé, plus l’action s’achète chère. Un PER entre 8 et 16 est correct.

– La marge nette, elle se doit d’être supérieure à 5%

– Le niveau de dette et de trésorerie. Il faut que l’entreprise ne soit pas endettée et possède une trésorerie conséquente.

– Actif net par action, ce sont tous les actifs que possèdent l’entreprise. Autrement dit, tout ce qu’elle peut encore vendre pour augmenter ses bénéfices, ou en cas de faillite rétribuer à ses actionnaires. C’est une sécurité en quelque sorte. Il faut que ce montant soit toujours supérieur au prix de l’action.

– Le dividende et son ratio de versement. Nous aimons les sociétés qui versent un gros dividende, supérieur à 6% de rendement, mais faisons attention à ce que son ratio de versement, soit la part du bénéfice de la société attribué aux dividendes ne soit pas trop élevés, afin que la société puisse continuer à investir. Un ratio supérieur à 70% nous fera nous interroger.

– Ses avantages compétitifs. Comment se situe-t-elle face à ses concurrents ? Nous privilégions les entreprises leaders sur le marché ou en phase de le devenir.

– Sa direction. Une direction stable, avec peu de valse de président aura tendance à nous séduire.

Vous pourrez retrouver tous ces chiffres sur l’excellent site Zonebourse, par exemple voici les chiffres sur Airbus (que nous n’avons d’ailleurs pas en portefeuille). Apprenez à lire et à vous familiariser avec ce type de documents, ce sera la clé de votre réussite.

Lorsqu’une entreprise rentre dans nos critères, nous n’achetons pas tout de suite. Nous allons l’observer pendant encore de nombreuses semaines voire mois afin de l’acheter au bon moment. Nous serons attentif à son actualité, regarderons son cours de bourse actuel comparé à celui des mois précédents. Si l’action a monté fortement dernièrement, nous attendrons sa baisse.

Comme dans tout investissement, il est important de fixer dès le début son horizon de placement. Premièrement n’investissez pas l’argent dont vous avez besoin au quotidien, et deuxièmement quel est votre projet ? Faire x2 en 1 mois pour m’acheter une voiture ? Me constituer une rente long terme avec les dividendes afin d’augmenter simplement mes revenus et plus tard ma retraite ? Plus vous serez court terme, plus le risque sera important. Nous déconseillons fortement le swing or daily trading souvent vanté sur internet comme accessible, mais qui s’adresse réellement qu’à l’élite des financiers après des années d’études et d’expérience, et aucune court formation ne pourra vous aider à gagner, les probabilités de gain au casino seront plus élevées, pour dire. Vous perdrez à coup sûr tout votre argent. 

  • Pour du court terme, sur un horizon de placement de 6 mois à 2 ans, nous privilégions les actions de croissance. Soit ayant fortement baissé de manière inexplicable les derniers mois, alors que les fondamentaux financiers sont toujours présents, soit des entreprises en pleine prise de marché et donc en croissance.
  • Pour du long terme, nous privilégions les actions de rendement. Soit des entreprises solides, qui versent un dividende régulier, soit stable soit en hausse d’année en année même pendant les crises. La hausse du cours importe peu sur ces actions, puisqu’elle reste assez stable généralement, mais uniquement le dividende. Nous nous méfions tout de même des actions dont le cours baisse d’année en année, n’arrivant pas à rattraper le versement du dividende. Car oui, lorsqu’une entreprise verse un dividende, le cours du jour est automatiquement diminué du montant du dividende, elle doit donc ensuite être massivement racheté pour que le cours augmente à nouveau. Par exemple une entreprise au cours de 20€ distribue 2€ de dividende annuel soit 10% de rendement (ce qui est super), verra son cours débuter à 18€ le jour du détachement du dividende. 

Il est tout à fait possible de se constituer un portefeuille mixte long terme, c’est d’ailleurs ce que nous avons privilégié. Nous possédons 25% de valeurs de croissance avec un risque un peu plus élevé, dividende faible, mais potentiel de plus-value très important jusqu’à +400% en quelques années. Et 75% de valeur de rendement, dont le cours varie peu mais qui nous garantissent un rendement récurrent (environ 7% par an, bien supérieur au 0,75% du livret A ou de n’importe quelle assurance vie). Nous aimons notamment les aristocrates dividendes qui augmentent chaque année leur dividende de 10% minimum depuis des dizaines d’années.

Nous avons choisi cette allocation car les marchés sont haussier sur le long terme, et nous permet d’accroître notre capital et revenu supplémentaire de dividende. Pour l’instant nous réinvestissons l’intégralité de nos dividendes et réallouons nos grosses plus-value sur des valeurs de rendements.

La diversification est également importante, mais attention à ne pas trop diversifier et ouvrir trop de lignes cela peut devenir contre productif. Nous n’ouvrons pas de lignes en-dessous de 1000€ et limitons notre nombre de lignes en portefeuille à 10.

C’est ce qui correspondait à notre situation personnelle et nos besoins. 

A vous de constituer le vôtre !

👦 De manière générale

👍 Ce que nous faisons :

  • Investir dans des entreprises que nous connaissons
  • Suivre l’actualité de l’entreprise avant d’investir dedans
  • Le site Zonebourse sera votre meilleur allié. Il s’agit du site internet le plus complet sur le sujet
  • Acheter lorsque l’action baisse
  • Vendre lorsque l’action monte
  • Se fixer un objectif de revente en cas de hausse ou de baisse

👎 Ce que nous ne faisons pas :

  • Aller sur les forums boursiers. Ils sont remplis de personnes malhonnêtes, donnant de mauvais conseils pour vous embrouiller
  • Acheter une action parce qu’on vous a dit qu’elle était bien. Vous devez vous faire votre propre opinion et observation
  • Investir sur des produits dérivés, beaucoup trop dangereux. On ne parle plus alors d’investissement mais de casino
  • Faire confiance aux analyses techniques. Une courbe ne vous donnera jamais le prix d’une action, tout cela est du vent. Sa solidité viendra de son financier. Mieux vaut apprendre à lire un bilan financier qu’un graphique
  • Ne pas mettre de stop sur nos actions. Il s’agit d’une étape très importante lorsque vous achetez des actions. Afin de ne pas tout perdre, et de vous protéger, lors de chaque achat vous vous devez de mettre un ordre de vente à par exemple -15% de votre prix d’achat. Cela vous protégera en cas de krach boursier, et votre action sera automatiquement vendue afin de limiter les pertes
Regardez la bourse quotidiennement. Faire un bilan 30mn une fois par semaine est suffisant. Posséder des actions de sociétés françaises est une expérience très intéressante et enrichissante à tout point de vue, pas seulement financier. Participer aux votes et assemblées générales également. L’investissement boursier bien géré peut rapporter gros, et nous insistons sur le bien géré. La bourse est risquée, et y investir sans aucune connaissance peut se révéler tragique. Continuer à approfondir vos connaissances sur le sujet, et pourquoi ne pas lire l’un de notre sélection de bouquins sur le sujet ?

Comme dans tout investissement, il est important de fixer dès le début son horizon de placement. Premièrement n’investissez pas l’argent dont vous avez besoin au quotidien, et deuxièmement quel est votre projet ? Faire x2 en 1 mois pour m’acheter une voiture ? Me constituer une rente long terme avec les dividendes afin d’augmenter simplement mes revenus et plus tard ma retraite ? Plus vous serez court terme, plus le risque sera important. Nous déconseillons fortement le swing or daily trading souvent vanté sur internet comme accessible, mais qui s’adresse réellement qu’à l’élite des financiers après des années d’études et d’expérience, et aucune court formation ne pourra vous aider à gagner, les probabilités de gain au casino seront plus élevées, pour dire. Vous perdrez à coup sûr tout votre argent. 

  • Pour du court terme, sur un horizon de placement de 6 mois à 2 ans, nous privilégions les actions de croissance. Soit ayant fortement baissé de manière inexplicable les derniers mois, alors que les fondamentaux financiers sont toujours présents, soit des entreprises en pleine prise de marché et donc en croissance.
  • Pour du long terme, nous privilégions les actions de rendement. Soit des entreprises solides, qui versent un dividende régulier, soit stable soit en hausse d’année en année même pendant les crises. La hausse du cours importe peu sur ces actions, puisqu’elle reste assez stable généralement, mais uniquement le dividende. Nous nous méfions tout de même des actions dont le cours baisse d’année en année, n’arrivant pas à rattraper le versement du dividende. Car oui, lorsqu’une entreprise verse un dividende, le cours du jour est automatiquement diminué du montant du dividende, elle doit donc ensuite être massivement racheté pour que le cours augmente à nouveau. Par exemple une entreprise au cours de 20€ distribue 2€ de dividende annuel soit 10% de rendement (ce qui est super), verra son cours débuter à 18€ le jour du détachement du dividende. 

Il est tout à fait possible de se constituer un portefeuille mixte long terme, c’est d’ailleurs ce que nous avons privilégié. Nous possédons 25% de valeurs de croissance avec un risque un peu plus élevé, dividende faible, mais potentiel de plus-value très important jusqu’à +400% en quelques années. Et 75% de valeur de rendement, dont le cours varie peu mais qui nous garantissent un rendement récurrent (environ 7% par an, bien supérieur au 0,75% du livret A ou de n’importe quelle assurance vie). Nous aimons notamment les aristocrates dividendes qui augmentent chaque année leur dividende de 10% minimum depuis des dizaines d’années.

Nous avons choisi cette allocation car les marchés sont haussier sur le long terme, et nous permet d’accroître notre capital et revenu supplémentaire de dividende. Pour l’instant nous réinvestissons l’intégralité de nos dividendes et réallouons nos grosses plus-value sur des valeurs de rendements.

La diversification est également importante, mais attention à ne pas trop diversifier et ouvrir trop de lignes cela peut devenir contre productif. Nous n’ouvrons pas de lignes en-dessous de 1000€ et limitons notre nombre de lignes en portefeuille à 10.

C’est ce qui correspondait à notre situation personnelle et nos besoins. 

A vous de constituer le vôtre !

👦 De manière générale

👍 Ce que nous faisons :

  • Investir dans des entreprises que nous connaissons
  • Suivre l’actualité de l’entreprise avant d’investir dedans
  • Le site Zonebourse sera votre meilleur allié. Il s’agit du site internet le plus complet sur le sujet
  • Acheter lorsque l’action baisse
  • Vendre lorsque l’action monte
  • Se fixer un objectif de revente en cas de hausse ou de baisse

👎 Ce que nous ne faisons pas :

  • Aller sur les forums boursiers. Ils sont remplis de personnes malhonnêtes, donnant de mauvais conseils pour vous embrouiller
  • Acheter une action parce qu’on vous a dit qu’elle était bien. Vous devez vous faire votre propre opinion et observation
  • Investir sur des produits dérivés, beaucoup trop dangereux. On ne parle plus alors d’investissement mais de casino
  • Faire confiance aux analyses techniques. Une courbe ne vous donnera jamais le prix d’une action, tout cela est du vent. Sa solidité viendra de son financier. Mieux vaut apprendre à lire un bilan financier qu’un graphique
  • Ne pas mettre de stop sur nos actions. Il s’agit d’une étape très importante lorsque vous achetez des actions. Afin de ne pas tout perdre, et de vous protéger, lors de chaque achat vous vous devez de mettre un ordre de vente à par exemple -15% de votre prix d’achat. Cela vous protégera en cas de krach boursier, et votre action sera automatiquement vendue afin de limiter les pertes
Regardez la bourse quotidiennement. Faire un bilan 30mn une fois par semaine est suffisant. Posséder des actions de sociétés françaises est une expérience très intéressante et enrichissante à tout point de vue, pas seulement financier. Participer aux votes et assemblées générales également. L’investissement boursier bien géré peut rapporter gros, et nous insistons sur le bien géré. La bourse est risquée, et y investir sans aucune connaissance peut se révéler tragique. Continuer à approfondir vos connaissances sur le sujet, et pourquoi ne pas lire l’un de notre sélection de bouquins sur le sujet ?
😎  Quelle stratégie adopter ?

En investissement boursier, deux courants dominent. Le court terme et le long terme. 

Comme dans tout investissement, il est important de fixer dès le début son horizon de placement. Premièrement n’investissez pas l’argent dont vous avez besoin au quotidien, et deuxièmement quel est votre projet ? Faire x2 en 1 mois pour m’acheter une voiture ? Me constituer une rente long terme avec les dividendes afin d’augmenter simplement mes revenus et plus tard ma retraite ? Plus vous serez court terme, plus le risque sera important. Nous déconseillons fortement le swing or daily trading souvent vanté sur internet comme accessible, mais qui s’adresse réellement qu’à l’élite des financiers après des années d’études et d’expérience, et aucune court formation ne pourra vous aider à gagner, les probabilités de gain au casino seront plus élevées, pour dire. Vous perdrez à coup sûr tout votre argent. 

  • Pour du court terme, sur un horizon de placement de 6 mois à 2 ans, nous privilégions les actions de croissance. Soit ayant fortement baissé de manière inexplicable les derniers mois, alors que les fondamentaux financiers sont toujours présents, soit des entreprises en pleine prise de marché et donc en croissance.
  • Pour du long terme, nous privilégions les actions de rendement. Soit des entreprises solides, qui versent un dividende régulier, soit stable soit en hausse d’année en année même pendant les crises. La hausse du cours importe peu sur ces actions, puisqu’elle reste assez stable généralement, mais uniquement le dividende. Nous nous méfions tout de même des actions dont le cours baisse d’année en année, n’arrivant pas à rattraper le versement du dividende. Car oui, lorsqu’une entreprise verse un dividende, le cours du jour est automatiquement diminué du montant du dividende, elle doit donc ensuite être massivement racheté pour que le cours augmente à nouveau. Par exemple une entreprise au cours de 20€ distribue 2€ de dividende annuel soit 10% de rendement (ce qui est super), verra son cours débuter à 18€ le jour du détachement du dividende. 

Il est tout à fait possible de se constituer un portefeuille mixte long terme, c’est d’ailleurs ce que nous avons privilégié. Nous possédons 25% de valeurs de croissance avec un risque un peu plus élevé, dividende faible, mais potentiel de plus-value très important jusqu’à +400% en quelques années. Et 75% de valeur de rendement, dont le cours varie peu mais qui nous garantissent un rendement récurrent (environ 7% par an, bien supérieur au 0,75% du livret A ou de n’importe quelle assurance vie). Nous aimons notamment les aristocrates dividendes qui augmentent chaque année leur dividende de 10% minimum depuis des dizaines d’années.

Nous avons choisi cette allocation car les marchés sont haussier sur le long terme, et nous permet d’accroître notre capital et revenu supplémentaire de dividende. Pour l’instant nous réinvestissons l’intégralité de nos dividendes et réallouons nos grosses plus-value sur des valeurs de rendements.

La diversification est également importante, mais attention à ne pas trop diversifier et ouvrir trop de lignes cela peut devenir contre productif. Nous n’ouvrons pas de lignes en-dessous de 1000€ et limitons notre nombre de lignes en portefeuille à 10.

C’est ce qui correspondait à notre situation personnelle et nos besoins. 

A vous de constituer le vôtre !

👦 De manière générale

👍 Ce que nous faisons :

  • Investir dans des entreprises que nous connaissons
  • Suivre l’actualité de l’entreprise avant d’investir dedans
  • Le site Zonebourse sera votre meilleur allié. Il s’agit du site internet le plus complet sur le sujet
  • Acheter lorsque l’action baisse
  • Vendre lorsque l’action monte
  • Se fixer un objectif de revente en cas de hausse ou de baisse

👎 Ce que nous ne faisons pas :

  • Aller sur les forums boursiers. Ils sont remplis de personnes malhonnêtes, donnant de mauvais conseils pour vous embrouiller
  • Acheter une action parce qu’on vous a dit qu’elle était bien. Vous devez vous faire votre propre opinion et observation
  • Investir sur des produits dérivés, beaucoup trop dangereux. On ne parle plus alors d’investissement mais de casino
  • Faire confiance aux analyses techniques. Une courbe ne vous donnera jamais le prix d’une action, tout cela est du vent. Sa solidité viendra de son financier. Mieux vaut apprendre à lire un bilan financier qu’un graphique
  • Ne pas mettre de stop sur nos actions. Il s’agit d’une étape très importante lorsque vous achetez des actions. Afin de ne pas tout perdre, et de vous protéger, lors de chaque achat vous vous devez de mettre un ordre de vente à par exemple -15% de votre prix d’achat. Cela vous protégera en cas de krach boursier, et votre action sera automatiquement vendue afin de limiter les pertes
Regardez la bourse quotidiennement. Faire un bilan 30mn une fois par semaine est suffisant. Posséder des actions de sociétés françaises est une expérience très intéressante et enrichissante à tout point de vue, pas seulement financier. Participer aux votes et assemblées générales également. L’investissement boursier bien géré peut rapporter gros, et nous insistons sur le bien géré. La bourse est risquée, et y investir sans aucune connaissance peut se révéler tragique. Continuer à approfondir vos connaissances sur le sujet, et pourquoi ne pas lire l’un de notre sélection de bouquins sur le sujet ?